GTD Getting Things Done

Vous le savez, je suis un grand partisan de l’automatisation pour économiser du temps. Pourtant ce n’est pas vrai pour tout. Par exemple je fais mon café du matin à l’Aeropress, une méthode assez originale pour préparer le café. Chaque matin je mouds les grains de café à la main, je fais bouillir l’eau et j’utilise ensuite l’Aeropress pour faire le café. La solution automatique serait d’utiliser une machine à expresso à dosettes.

Suite à mon article sur OmniFocus 2, un lecteur m’a demandé si je pouvais partager le script qui me sert à fusionner les boîtes de réceptions de Apple Mail et OmniFocus 2. Le voilà. Attention 1 : à la première exécution le script va créer une tâche OmniFocus pour tous les emails dans la boîte de réception, si vous en avez beaucoup vous risquez de vous retrouver avec des milliers de tâches OmniFocus en plus !

il y a quelques semaines j’ai publié un test d’OmniFocus 2. Un des griefs principaux que je faisais était l’impossibilité d’afficher la boîte de réception en même temps que les projets. Et bien magie, OmniFocus 2.10 vient d’ajouter cette fonctionnalité ! C’est beaucoup plus logique et plus rapide de traiter sa boîte de réception de cette manière : on traite les différentes actions, et celles qui doivent aller dans un projet peuvent être directement glissées-déposées dans le bon projet, au bon endroit.

OmniFocus 2 est un outil de gestion des tâches basé sur la méthode GTD, disponible pour Mac, iPad et iPhone. Après avoir essayé différentes solutions, c’est celle-ci qui a retenu mon choix, car c’est la solution la plus complète et la plus puissante, et surtout elle peut être personnalisée avec AppleScript, le langage d’automatisation d’Apple. Plutôt qu’un test classique, j’ai voulu décrire comment OmniFocus s’en sort dans une utilisation quotidienne pour quelqu’un qui utilise la méthodologie GTD.

Je l’avoue. Je suis un fanboy de l’automatisation des tâches sur Mac. Pour moi : Automatisation > Délégation > Répétition manuelle Autrement dit, par ordre d’efficacité l’idéal est d’abord d’automatiser une tâche. Si ce n’est pas possible, essayer de la déléguer, mais ce n’est pas très sympa pour la personne qui hérite de cette tâche répétitive. En dernier recours on peut faire la tâche répétitive soi-même, encore et encore et encore et encore, comme un Shadok condamné à pomper pour l’éternité.