GTD Getting Things Done

7 ans avec la disposition clavier BÉPO

Connaissez-vous le BÉPO ? C’est une disposition de clavier optimisée pour le français proposée comme alternative au bon vieux AZERTY. Voilà à quoi ressemble la disposition des touches sur un clavier BÉPO (image appartenant à https://bepo.fr) : J’ai découvert le BÉPO il y a environ 7 ans. À l’époque j’avais des douleurs dans les articulations des mains à force d’utiliser des souris et des claviers d’ordinateurs tous les jours. Aujourd’hui je tape encore du texte tous les jours, mais je n’ai plus de douleurs.

Comment j'ai vaincu mon blocage du blogging

Ce blog existe depuis août 2008. Si vous êtes un ancien lecteur, vous avez dû remarquer qu’il est passé par différentes phases. En mode « Pierre découvre le blogging » au début avec plusieurs articles par semaine, puis look sapin de noël avec des tas de rubriques colorées, pour finir aujourd’hui sur un format qui me convient bien. Simple, avec une mise en valeur du texte et peu d’images. Mais surtout vous avez dû remarquer que depuis août 2016 je suis beaucoup plus assidu et régulier ; je poste exactement un article chaque lundi, alors que ces dernières années c’était plutôt un article tous les six mois.

Nomade digital, étape 2 : être efficace en télétravail

Suite de mes réflexions en tant que nomade digital. Vous pouvez trouver les autres articles sur le sujet ici et ici. Finalement être nomade digital, c’est simplement être un télétravailleur à temps plein. Beaucoup de personnes qui rêvent du télétravail sans en avoir fait l’expérience s’imaginent que c’est la liberté absolue. Elles ont raison. Et c’est bien là le problème. Car « en situation de liberté absolue l’activité prioritaire est l’activité qu’on a envie de faire.

Mes contextes GTD, édition 2016

S’il y a bien une chose que je trouve difficile sur GTD, c’est de définir une liste de contextes adaptée à ses besoins. Pour ceux que cela intéresse, voici la liste des contextes que j’utilise aujourd’hui : mac filemaker iphone ipad hereandnow errands waitingfor J’ai choisi un système de contextes structuré principalement autour de mes appareils, car c’est ce qui détermine le mieux ce que je suis capable de faire à un moment donné !

Mes gros Pomodoros de 50 minutes

J’ai un problème lorsque je travaille. Il m’arrive de perdre la notion du temps, et de me retrouver deux heures plus tard sans avoir fait d’interruption. Si les procrastinateurs rêveraient d’avoir ce problème, cela me gêne car travaillant à un bureau debout je ne souhaite pas rester immobile trop longtemps. C’est pourquoi aujourd’hui je divise mon travail en plages de 50 minutes, entrecoupées de pauses de 7 minutes minimum. Des gros Pomodoros1, quoi.