présenter-en-public

Elle aurait réussi sa présentation si elle n'avait pas fait cette erreur fatale

Non, ne me dites pas que vous vous êtes de nouveau fait avoir et que vous êtes venu parce que ce titre a attisé votre curiosité ?1 La curiosité, je vous dis, la curiosité. C’est l’ingrédient secret qui capte l’attention et attire le public. Ici j’y ai ajouté un peu de schadenfreude pour pimenter le tout. Vous voyez le truc ? curiosité + émotion = accroche gagnante L’émotion peut déclencher dans votre public de l’envie, du dégoût, de la joie, … Peu importe, mais faut une émotion.

Vous ne croirez jamais ce truc bizarre pour capter l'attention du public lors d'une présentation

Vous êtes venu lire l’article ? C’est que ce truc bizarre fonctionne ! À vrai dire j’ai un peu honte, car le titre de mon article ressemble à une de ces accroches qu’on trouve dans les publicités pourries style Outbrain. Mais. Ça marche. Pourquoi ça marche ? Parce que ce titre contient l’ingrédient le plus important d’une bonne accroche : il crée une réponse émotionnelle. Dans ce cas-ci, de l’envie et de la curiosité.

18 minutes, la durée optimale d'une présentation ?

Si vous connaissez les conférences TED et TEDx, vous avez probablement entendu parler de la règle des 18 minutes : les présentations doivent respecter une règle stricte, ne pas dépasser 18 minutes. Tout le monde s’y plie, du présentateur inconnu aux plus grandes célébrités. Mais pourquoi 18 minutes ? Pourquoi pas 10, 20 ou 30 minutes ? En réalité la règle des 18 minutes maximum pour une présentation ne repose sur aucune étude scientifique.

Comment vaincre sa peur de parler en public, partie 3 - Faire le choix de grandir

Le premier article de cette série explique pourquoi nous avons peur lorsque nous parlons en public. Le deuxième article nous a appris à démasquer et accepter les artifices que notre Ego met en œuvre face à cette peur. Cette partie aura beaucoup plus de sens si vous lisez ces deux articles avant. C’est donc notre Ego qui est à l’origine de notre peur de parler en public. Et ce sont les artifices qu’il met en œuvre pour se protéger qui nous empêchent d’être à l’aise sur scène et de bien présenter.

Comment vaincre sa peur de parler en public, partie 2 − démasquer les artifices de l'Ego

Dans la partie 1 de l’article nous avons vu pourquoi la peur de parler en public naît de notre Ego, de notre peur de l’échec et notre peur le l’inconnu. Avant d’apprendre à maîtriser notre peur, nous devons d’abord démasquer notre Ego, apprendre à reconnaître les artifices que notre Ego met en œuvre pour nous dicter nos réactions. C’est ce que nous allons voir aujourd’hui. Démasquer les artifices de notre Ego « Évidemment mon audition était pour le rôle de PC, ce qui m’a surpris, parce que j’allais avoir 35 ans — je me considérais toujours comme un jeune homme mince et branché de 24 ans.