présenter-en-public

Souvenir : les slides de Steve Jobs en 1997

Les slides de Steve Jobs… en 1997. Steve Jobs est connu pour ses slides épurés et n’affichant que l’essentiel. C’est fou comme on peut oublier que ce n’a pas toujours été le cas. Pour preuve ces exemples de slides ressortis de la WWDC de 1997. Il faut cependant remarquer que Steve Jobs venait juste de revenir chez Apple, et que Gil Amelio était toujours aux commandes ; Steve Jobs n’avait certainement pas choisi lui-même ce style de diapositives.

Réflexion contre instinct

Notre cerveau intègre l’information par deux chemins. Le premier chemin est celui de la réflexion ; si on nous dit quelque chose nous mettons en route tout un processus de réflexion pour vérifier si ce qui est dit est correct ou non. Le deuxième chemin est celui de l’instinct. Si quelqu’un nous donne un coup de poing nous allons réagir instantanément pour nous protéger. Le chemin de la réflexion est celui à prendre pour tout ce qui est réflexion et prise de décision complexe.

Trop célèbre pour se préparer

Vous le connaissez probablement. Ce personnage qui a l’habitude de parler en public et d’être écouté grâce à sa notoriété. Il vient d’être invité à présenter lors d’un événement TEDx. Pourquoi se préparerait-il ? Ça se passe toujours bien lorsqu’il parle et les gens applaudissent. Oui, c’est vrai. Tout comme les gens applaudissent lorsqu’une personne célèbre fait un discours chiant et incompréhensible. Mais TEDx c’est différent. Le présentateur se doit de se préparer, quelle que soit sa notoriété.

Sept techniques pour accrocher l'attention du public lors d'une présentation

Vous vous souvenez de l’article intitulé « Vous ne croirez jamais ce truc bizarre pour capter l’attention du public lors d’une présentation » ? C’était un gros hameçon pour attirer les lecteurs. Mais existe-t-il d’autres techniques éprouvées ? Oui ! C’est ce que je vous dévoile dans l’article de cette semaine : sept exemples de techniques pour accrocher l’attention de votre public lors d’une présentation. 1. Poser une question rhétorique pour attiser la curiosité.

Comment déterminer simplement la durée de votre présentation ?

Si vous avez écrit le texte de votre présentation, savez-vous qu’il existe un truc tout simple pour en estimer la durée en minutes ? Divisez simplement le nombre de mots du texte par 150. La raison est simple. Lors d’une présentation la vitesse optimale d’élocution est entre 120 et 150 mots par minute, mais la plupart des orateurs sont plus proches de 150 mots par minute. Donc en divisant le nombre de mots par 150, vous aurez une estimation du temps assez proche de celle de votre présentation !