Pierre Morsa

Pierre Morsa | Présenter en public et GTD

Je n’ai pas regardé les victoires de la musique. Parce que. Mais en lisant la presse le lendemain, j’ai découvert qu’une chanteuse du nom de Pomme avait à priori reçu un prix, la médaille agricole ou un truc du genre. J’ai donc décidé de vous faire un petit quiz : trouverez-vous les cinq chanteurs français qui se cachent derrière ces aliments ? Je dis « chanteur » mais la réponse peut être un homme ou une femme.

Premier chanteur. Celui-là ne devrait pas être bien difficile à trouver. Et si vous me demandez, ah bon, et elle n’a pas de prénom ? Ben non, elle n’a pas de prénom. J’ai l’impression qu’on se moque de ma pomme.

Pomme

Deuxième chanteur. Plutôt pour les vieux. On ne voit pas bien mais c’est de l’avoine. Attention il y a un piège : visiblement cette avoine n’a pas été battue.

Avoine

Troisième chanteur. Du riz au lait. Plutôt pour ceux qui ne sont plus jeunes et pas encore vraiment vieux. Typiquement le genre de chanteur dont j’entends parler chaque fois qu’il y a une compile ou un hommage, mais que je ne connais absolument pas.

Riz au lait

Quatrième chanteur. Qui donc peut se cacher derrière ces succulentes tranches de fromage industriel ? Qui ? Elle n’a pas de prénom non plus.

Ziz

Enfin, cinquième chanteur. Pareil que le premier chanteur, j’en ai entendu parler dans l’article sur les victoires de la musique et elle n’a pas de prénom. Et si, c’est de la bouffe, demandez à Nono, le robot d’Ulysse. Si j’avais été plus subtil j’aurais pu mettre un clou de girofle, mais ici on parle des victoires de la musique, la subtilité faut oublier, c’est un truc de métalleux.

Clou

Voilà, réponses la semaine prochaine sur ce blog dont le niveau de profondeur philosophique n’a jamais été aussi élevé.

Crédits photos : Wikipedia, licence Creative Commons 3.0.

Articles liés

Loi numéro 1 de la politique :

Les personnalités politiques n’existent qu’au travers des médias.

Médias locaux, médias nationaux, social media, ce sont eux qui font exister les personnalités politiques. Ce n’est pas du tout parce que Trump n’est plus président que nous n’en entendons presque plus parler. C’est parce que ses comptes ont été bloqués sur les réseaux sociaux.

Bannir les êtres abjects du paysage médiatique, ça fonctionne. La liberté d’expression, lorsqu’elle vise à attiser la haine, à pervertir une élection démocratique, à mettre en danger la vie d’autres personnes, ce n’est pas de la liberté d’expression, c’est de l’incitation à la violence.

Il serait temps que les médias généralistes en prennent conscience au lieu de laisser une tribune à toutes ces personnes qui n’ont que la haine et le rejet comme programme. Finalement, la stratégie de Chirac était la bonne : refuser de débattre avec l’extrême droite pour ne leur laisser aucune occasion d’exprimer leurs idées.

Articles liés

Ce n’est pas toujours évident de retrouver le bon lien pour votre prochaine réunion. Meeter simplifie cette tâche en ajoutant une icône dans votre barre de menu d’où vous pouvez directement lancer les réunions. Il indique également le temps restant avant votre prochaine réunion.

Autre problème : le bruit lorsque vous tapez sur votre clavier. Il peut perturber le calme de la réunion et corrompre le contenu de la réunion ; je suspecte par exemple que quelqu’un tapait sur son clavier lorsque la stratégie de déploiement du vaccin a été présentée. De nouveau, il existe une solution gratuite : Unclack. Cette app coupe simplement le micro lorsqu’elle détecte que l’on est en train de taper sur son clavier, à défaut de pouvoir taper sur son collègue.

Enfin, je préfère éviter que l’écran de veille se mette en route lors d’une réunion. Si certaines applications comme Zoom empêchent le Mac de se mettre en veille pendant une vidéoconférence, par sécurité je préfère utiliser Amphetamine. Avec Amphetamine, vous pouvez définir des événements qui vont garder le mac éveillé, par exemple lorsqu’un écran externe est connecté ou lorsque certaines applications sont ouvertes. Elle ne peut malheureusement pas vous donner une baffe pour vous réveiller si vous vous assoupissez.

Articles liés

Dans un groupe de nageurs, comment reconnaître celui qui a appris à nager en lisant un livre ? C’est facile. C’est celui qui se noie.

Vous pouvez passer vingt ans à étudier dans les « meilleures » écoles du monde. Sans pratique, cela ne vous servira à rien. Vous vous noierez dès que vous mettrez les pieds dans l’eau. Par contre, vous pourrez avoir l’air très intelligent en société.

Articles liés

Je ne parle pas ici du dentifrice blanc et rouge, qui a bien résisté au temps, mais de la messagerie instantanée chiffrée de bout en bout. Suite à l’annonce du partage des données entre WhatsApp et Facebook, de nombreuses personnes ont commencé à migrer vers cette plateforme pour mieux protéger leurs données.

Avec Signal, impossible d’être anonyme, puisque c’est votre numéro de téléphone qui sert d’identifiant, comme sur WhatsApp. Par contre, jusqu’à preuve du contraire, impossible pour les personnes externes d’intercepter le contenu de vos messages puisque celui-ci est chiffré de bout en bout.

La question que je me pose aujourd’hui est simple : ce regain d’intérêt pour Signal, plateforme plutôt discrète car beaucoup moins commerciale que d’autres, va-t-il signifier sa croissance ou au contraire son arrêt de mort ? Mon pari continue d’être que le chiffrement de bout en bout qui ne peut être déchiffré par une partie tierce, comme celui utilisé par Signal, sera interdit d’une manière ou d’une autre. Seul le chiffrement pouvant être décodé par les autorités sera autorisé.

Est-ce que cela empêchera le chiffrement de bout en bout par les acteurs malveillants ? Non, car c’est impossible à interdire. Mais l’objectif des gouvernements est de limiter leur utilisation en rendant l’accès à ces technologies de plus en plus difficile, tout comme ils ont réussi à limiter l’utilisation de BitTorrent ou des sites pirate.

Est-ce que l’interdiction du chiffrement de bout en bout est une bonne chose ? Encore une fois mon avis est non, le pouvoir que cela donnerait aux États étant disproportionné par rapport au respect de la vie privée, et l’abus bien trop facile. À cela on pourrait opposer le risque d’organisation d’événements illicites, comme l’attaque du Capitole par les extrémistes. Mais pour moi c’est pointer le mauvais problème : ce n’est pas le chiffrement de bout en bout qui a permis l’organisation de cet événement, c’est un homme et ses complices, Donald Dumb.

Articles liés