Pierre Morsa

Pierre Morsa | Présenter en public et GTD

Il y a environ un an et demi, j’avais écrit cet article intitulé « les robots Asimoviens sont parmi nous ». J’y expliquais que les premiers robots qui obéissaient aux lois de la robotique d’Asimov étaient les véhicules autonomes : voitures, camions, etc.

J’avais aussi dit que contrairement aux prédictions reprises par de nombreux médias, il n’y aurait pas des millions de robotaxis sur nos routes en 2020. Au moins sur ce point, j’avais raison.

J’expliquais aussi qu’il n’y aurait pas de révolte des voitures autonomes contre l’humanité, et j’en reste convaincu. Mais aujourd’hui, je pense que le scénario inverse est le plus probable : les véhicules autonomes causeront la première révolte de l’humanité contre les robots.

Mon raisonnement est le suivant : des millions de personnes qui perdront leur travail, chauffeurs de taxi, chauffeurs de poids lourds, sans possibilité de reconversion. Des camions isolés, sans humain, ne pouvant faire de mal aux humains, remplis de marchandises. La frustration des humains contre des cibles toutes désignées. Les ingrédients sont remplis pour un scénario explosif.

Cela finira probablement par arriver. Je pense juste que cela arrivera beaucoup, beaucoup plus tard que ce que l’on nous dit aujourd’hui. Et si vous avez lu mon article d’il y a deux semaines, il y a aussi beaucoup de chances pour que je me trompe.

Articles liés

Bébert entre au café du coin. Là il rencontre Raoul, son grand pote avec qui il a l’habitude de discuter politique. Bébert et Raoul, c’est des patriotes, des vrais, de ceux qui votent Rassemblement National, aiment péter la gueule aux bougnoules lorsqu’ils sont à 10 contre 1 et rigolent bien grassement de leurs blagues racistes.

  • T’as vu les vingt généraux qui ont fait un truc pour l’honneur ?
  • Putain, mon vieux, ça c’est la France.
  • Ouais, l’honneur. Y a que ça de vrai.
  • Mais l’honneur, c’est quoi au fait ?
  • Hein ? Comment ça c’est quoi l’honneur ? Putain, mais l’honneur c’est l’honneur.
  • Ah, mais je sais pas ce que c’est l’honneur moi.
  • Mais t’es trop con toi, tu te mets à réfléchir ou quoi ? Moi non plus je sais pas ce que c’est, on s’en fout, l’honneur c’est l’honneur. Attends, on va aller voir dans un livre.
  • Houla, Bébert, un livre, t’es fou toi. Une fois j’en ai ouvert un et j’ai cru que je l’avais cassé en deux.
  • Mais comment tu fais pour lire Valeurs Poubelles ?
  • Mais je le lis pas, je regarde juste la couverture. Je préfère garder mon fric pour la bière.
  • Ah ouais, t’as raison, je fais pareil.
  • Attends, je regarde un peu. Je comprends pas vraiment ce que c’est l’honneur, mais c’est souvent utilisé par ces grands hommes admirés par le Rassemblement National : Adolf Hitler, Jean-Marie Le Pen, les nazis, les hauts gradés qui ont fait condamner ce sale juif de Dreyfus au lieu d’un bon français.
  • Alors, collaborer avec les nazis, torturer les Algériens ou accuser un juif innocent, c’est l’honneur ?
  • Ouais, voilà, c’est ça l’honneur du Rassemblement National.

N’oublions jamais que le Rassemblement National, c’est le même parti qu’Ordre Nouveau, le même que le Front National, mouvement fondé par un ancien SS et rassemblant néonazis, ex-collaborateurs pétainistes. Ce parti n’a aucun honneur. Le Rassemblement National pourrait repeindre sa façade en rose, il restera toujours un mouvement aux idées inacceptables.

Articles liés

Quand j'étais jeune, il y a bien, bien longtemps, les télévisions étaient loin des écrans plats actuels. C'était des boîtes énormes, pesant très, très lourd, et très profondes, car il fallait de la place pour le tube cathodique.

À l'époque, j’avais eu une discussion passionnée sur un article qui expliquait que les écrans de télévision allaient devenir plats. Certain de mon intelligence et de ma clairvoyance, j’avais soutenu que c'était impossible, car les tubes cathodiques ne pourraient jamais être plats.

Encore aujourd’hui, je me remémore cette anecdote lorsque je deviens trop sûr de moi.

Articles liés

Après avoir utilisé des dizaines, voire des centaines d’applications sauvegardant mon précieux contenu dans différents formats plus ou moins exotiques, j’ai fini par me rendre compte à l’évidence : si vous voulez être certains de pouvoir encore consulter le contenu du fichier dans 10 ou 20 ans, sauvegardez-le dans un stupide fichier texte. Pas les faux fichiers texte .rtf, les seuls, les vrais, les purs fichiers .txt. Malgré les problèmes liés aux différentes méthodes d’encodage, ces fichiers sont les garants de nos données les plus précieuses.

Les fichiers AppleWorks, le contenu stocké dans des bases de données, les fichiers WordPerfect ou Aldus PageMaker, aujourd’hui je ne peux plus les ouvrir ; ce n’est pas très grave, leur contenu, est en très grande majorité, complètement périmé et inintéressant. Mais les fichiers texte, eux, ont survécu. Il n’y a rien de mieux qu’un stupide fichier texte.

J’utilise de stupides fichiers texte chaque fois que c’est possible : mes notes, mes sites web, mon code. Aujourd’hui, mon format préféré est le MarkDown, exactement pour cette raison : le texte est raisonnablement structuré, mais il est stocké dans un stupide fichier texte. Et c’est merveilleux. Car quoi qu’il arrive, je sais que je pourrai encore l’ouvrir dans 20 ans.

Articles liés

Parfois, je reçois du texte, mais celui-ci est sous forme d’image, m’obligeant à tout retaper. Enfin, c’est ce que je devrais faire si je n’avais pas Keyboard Maestro. En effet, j’ai créé une macro qui copie l’image sélectionnée, récupère le texte via une action de reconnaissance de caractères et le copie dans le presse-papiers. Je n’ai alors plus qu’à coller le texte, cette fois sous forme éditable.

Voici la macro que j’utilise pour réaliser cette action. Elle est toute simple, mais montre encore une fois à quel point l’app Keyboard Maestro est géniale.

Keyboard Maestro OCR

Articles liés