Pierre Morsa

Pierre Morsa | Présenter en public et GTD

Philosophie de blog

Une ancienne personne alcoolique qui est réellement devenue sobre ne sortira jamais dans la rue avec une bouteille de vin, même si c’est de la piquette et que son bouchon est fermé. Elle sait que personne ne la croira lorsqu’elle dira qu’elle n’a pas rechuté. Et si elle ne se ment pas à elle-même, elle sait sa guérison fragile et la rechute tellement tentante et facile. Un ancien alcoolique qui se promène avec une bouteille de piquette est une personne qui est prête à faire douter les personnes qui ont souffert de son vice.

Lire la suite

Quelque part en France, il existe une région où les familles sont éleveurs depuis des générations. Cette région est tellement fière de son héritage culture qu’elle a créé un temple dédié à l’élevage du bétail. Dans ce lieu de culte, perdu au milieu des champs, tout est fait pour exploiter au maximum les innocentes bêtes qui s’y accumulent et ignorent le funeste destin qui les attend. Ce temple, c’est l’aéroport de Beauvais.

Lire la suite

John Gruber soutient les politiques américains qui disent que TikTok devrait être retiré des App Store pour des raisons de sécurité nationale, parce que « rien n’empêche le gouvernement chinois d’accéder aux données des Américains ». Le problème, c’est que cela ne fonctionne pas que dans un sens. Je me demande quelle est sa position par rapport à Twitter, Facebook, Instagram et leur présence dans d’autres pays du monde. Les autres pays devraient-ils bannir ces plateformes au nom de la sécurité nationale ?

Lire la suite

Vous avez sûrement déjà entendu parler de ces sports : biathlon, triathlon, décathlon. Je suis là pour dénoncer une escroquerie : il n’y a en réalité aucun lien entre ces trucs. Jeune, je me disais que pour faire du triathlon, il suffisait d’ajouter un sport au biathlon. Ben non, le biathlon c’est du ski et du tir à la carabine (franchement, quel est le dégénéré qui a eu l’idée de combiner ski et pan pan ?

Lire la suite

Pour forger un katana, le morceau de fer initial doit être chauffé à 1000 degrés, plié, martelé, refroidi, encore et encore. Le résultat, cependant, dépend grandement du talent du forgeron. Dans des mains habiles et compétentes, cela créera un sabre merveilleux. Dans les miennes, moi qui n’y connais rien, cela donnera un morceau de fer tordu tout juste bon à jeter. Alors, lorsque quelqu’un vous propose de vous aider, avant d’accepter, demandez-vous toujours si cette personne a les compétences nécessaires pour le faire.

Lire la suite