Utilisez Slack comme la machine à café pour être plus productif

Peut-être avez-vous entendu parler de Slack. C’est le système de messagerie d’entreprise à la mode actuellement. Slack promet de remplacer l’email par une solution plus efficace. Chez Ideas on Stage, nous l’utilisons depuis plus d’un an, avec un certain succès. Comme nous travaillons aux quatre coins de la planète, cela crée une sorte de lieu virtuel où nous pouvons nous retrouver pour avoir des discussions de groupe.

Mais… Petit à petit, Slack peut prendre de plus en plus de place, au point de devenir une source de distractions permanente. Ma solution ? Traiter Slack comme si c’était la machine à café de l’entreprise. J’en ai tiré cinq règles pour utiliser Slack efficacement.

  1. Je ne travaille pas à côté de la machine à café. Je ferme Slack lorsque je travaille.
  2. Je prends trois à cinq cafés maximum par jour. Je limite le nombre de fois où je me connecte à Slack chaque jour.
  3. Si je veux juste un café, je vais le chercher pendant les heures creuses. Si je veux parler, je vais chercher mon café pendant les heures d’affluence.
  4. Je ne bois pas de café après 16h.
  5. Il n’y a pas d’historique des discussions à la machine à café. Je ne perds pas mont temps à lire tous les messages postés sur Slack pendant mon absence.
  6. J’essaie le thé. Slack n’est pas la seule solution possible, et n’est pas adapté pour tout !

Peut-être pourrais-je adapter cette philosophie de manière encore plus littérale ? Peut-être devrais-je me connecter sur Slack uniquement lorsque j’ai un café en mains ? Si certains parmi vous utilisent Slack, qu’en pensez-vous ? Est-ce que cela vous a aidé ou au contraire est-ce que cela vous distrait encore plus ?