Lifehacks

Je ne sais pas si vous vous souvenez de la méthode de productivité d’Elon Musk. En résumé, il dit qu’il : fait des journées de 20 heures de travail, sans s’arrêter pour manger et qu’il divise tout son temps en intervalles de 5 minutes, chacun dédié à une tâche. Nous appellerons cet intervalle de temps standard une « Muskute ». Bien. Cool, mec. Faisons un petit calcul. Il y a 12 créneaux de 5 minutes par heure.

Beaucoup d’hôtels ont adopté, à raison, le système où il faut insérer la carte qui ouvre la porte de la chambre dans une fente pour avoir de l’électricité. Lorsque la carte est absente, la lumière s’éteint automatiquement. C’est plus écologique, et cela évite de dépenser de l’énergie inutilement. Cependant, on peut vouloir sortir temporairement de la chambre sans couper l’électricité. Lorsque c’est le cas, j’utilise simplement une carte de visite à la place de la carte magnétique de l’hôtel.

Je ne sais ce que je me dirai à la fin de ma vie. Mais ce que je sais, c’est que je ne me dirai pas : J’aurais dû passer plus de temps sur Slack. J’aurais dû écrire des emails plus longs. J’aurais dû passer plus de temps sur Twitter/LinkedIn/Facebook. J’aurais dû passer plus de temps sur mon smartphone. J’aurais dû passer plus de temps au travail. Est-ce que le fait de ne pas être connecté 24 h/24 à Slack me rend moins réactif ?

La volonté n’est pas infinie, certainement pas la mienne. Comme tout le monde, j’ai parfois envie de surfer ou de faire des trucs pas productifs alors que j’ai du travail. Heureusement, différents développeurs ont pensé à nous. La solution que j’utilise s’appelle Cold Turkey Blocker. Cold Turkey Blocker permet de définir des listes noires de sites web et d’applications. La fonction sites est compatible avec Firefox, Safari et Chrome. Dans mon cas, j’ai défini deux listes.

Vous connaissez probablement l’histoire de la chèvre de M. Seguin. Attachée à un piquet, la chèvre ne rêve que de s’évader dans la montagne, pour goûter l’air de la liberté et savourer l’herbe sauvage. Monsieur Seguin a beau lui dire qu’elle va se faire dévorer par le loup, rien n’y fait. L’idée est trop tentante, et la chèvre finit par s’échapper. Elle profite pleinement de la liberté, mais une fois la nuit venue, le loup arrive.