Présenter en public

Grande nouvelle : depuis la toute dernière version, PowerPoint 2016 supporte nativement le copier-coller et l’import des images au format SVG. Ça tombe bien, Affinity Designer permet de copier les éléments sélectionnés au format SVG (allez faire un tour dans les préférences d’Affinity Designer, il y a une option à cocher pour cela). Ça, c’est pour la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle, c’est que le résultat de l’import ne peut pas être modifié librement dans PowerPoint.

J’ai retrouvé ce vieux caillou chez moi1. Dessus sont imprimés les TED commandements, 10 règles qui sont données à tous les intervenants qui sont invités. Il existe plusieurs versions de cette pierre. Celle-ci date de 2009. Ces dix conseils sont plus que jamais d’actualité. Tu ne voleras pas de temps. Attention à la colère des intervenants suivants. Respecte l’horloge. Tu ne vendras pas sur la scène. Ne vends pas ton organisation, ta politique ou ton besoin désespéré de financement.

Il y a quelques semaines, Microsoft a publié une nouvelle version de PowerPoint qui cache plus de changements qu’il n’y paraît au premier abord. Outre les nouvelles fonctionnalités visibles comme la collaboration en temps réel, PowerPoint partage désormais une bonne partie de son code avec celui de PowerPoint Windows. Quel impact dans l’utilisation quotidienne de PowerPoint ? C’est ce que je vous propose de découvrir ici non pas à travers un test complet (pour cela il faudrait déjà que tous les changements soient documentés clairement par Microsoft), mais à travers un retour d’expérience basé sur quelques semaines d’utilisation.

Vous avez peut-être entendu parler de l’incident survenu à TEDxBrussels 2018. Un des organisateurs a expulsé une intervenante de la scène par la force parce que son contenu le dérangeait. TED a réagi en publiant un communiqué officiel sur son blog et en révoquant la licence TEDx de cet organisateur. Est-ce que cet intervenant aurait dû être invité par TEDxBrussels ? Probablement pas. Mais malgré le processus de sélection tous les organisateurs de conférence TEDx s’exposent au risque qu’un intervenant parte complètement en live.

Si vous avez regardé le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, vous vous souvenez sûrement de la fin, quand Marine Le Pen part dans une sorte de délire sarcastique où elle adopte une stratégie (?) qui consiste à essayer de ridiculiser les propos de son opposant. « Ils sont là… dans les campagnes… » Ça n’a pas fonctionné. Mais alors pas du tout. Pourquoi ? Parce qu’en étant sarcastique, on cesse de se comporter en adulte responsable.